/fr/2016/1/19

Anthologie Palatine

Éditer l'article

Édition numérique collaborative de l'Anthologie Palatine et de ses multiples vérités

Description du projet

Le projet Anthologie Palatine (AP), coordonné par la CRCEN en collaboration avec Elsa Bouchard réunit plusieurs acteurs issus de différentes disciplines et espaces autour de la conception d'une édition numérique collaborative de l'Anthologie Palatine. L’Anthologie Palatine est un recueil d’épigrammes grecques dont la source remonte à l’époque hellénistique (323-30 av. J.-C) qui a dès lors exercé une influence majeure sur la littérature, de la Renaissance jusqu’à nos jours. L'Anthologie aujourd'hui éditée (l'édition Loeb de 1916 ou celle des Belles Lettres de 1927) est en fait le produit d'ajouts, de compilations perdues (par Constantin Céphalas, par Méléagre, par Agathias et bien d'autres), donc de remodélisation de sa structure au fil de seize siècles d'histoire (du VIe siècle avant J.-C. au Xe siècle après J.-C.).

Le projet de cette édition se fonde donc sur 4 considérations sur le corpus source :

  • sur le plan historique et génétique, l’Anthologie est en premier lieu issue d’une contribution massive et transéculaire ;
  • sur le plan du contenu, l'Anthologie se caractérise par une hétérogénéité fondamentale (en termes formels et thématiques notamment) ;
  • sur le plan structurel, cette hétérogénéité est contrebalancée par une dimension dialogique entre les épigrammes (au travaers de l'utilisation de topos) qui permet la constitution de parcours de lecture ;
  • sur plan anthologique lui-même, sa vocation est de refuser toute clôture, en présupposant son propre enrichissement

Afin de constituer une édition qui témoigne de ces 4 caractéristiques, qui retranscrive l'intertextualité anthologique, le projet se fonde sur les standards de l’édition savante numérique, mais également sur le principe d’une édition collaborative.

Le projet s’articule entre plusieurs espaces :

  • une base de données relationnelles : construite sur la notion d'entité (1 entité = 1 épigramme) Chaque entité est associée à plusieurs types d'informations éditables dont :
    • les versions grecques,
    • les traductions (en français, anglais, italien) pouvant être alignées sur les versions grecques,
    • les scholies,
    • les métadonnées (auteur, thème),
    • les liens faibles qui sont des associations libres de contenus par l'usager.
  • une API : qui expose la base de données ouverte en lecture et écriture et accessible avec une simple connexion à JSON. À la ifférence de XML, plus rigide dans la structure et le balisage, JSON permet la réorganisation les données en fonction de multiples interprétations et structures.
  • différents affichages réalisés à partir de l’API :
    • la plateforme Anthologia : qui est constitue l'espace éditable
    • un compte Twitter qui tweete chaque jour un épigramme
    • la POP (Plateforme Ouverte des Parcours d'imaginaires) qui est un visualisation de la plateforme Anthologia

Trois critères sont essentiels dans la réalisation de ce projet :

  • Restitution d'une structure ouverte anthologique : le projet doit permettre à l'usager de s'approprier le corpus anthologique tout en comprenant sa structure intertextuelle.
  • Interopérabilité et standardisation : les textes et les contenus sont décrits en utilisant des systèmes standards de balisage (TEI) et mis à disposition sur une base de données ouverte de façon à être exploitable par l’ensemble de la communauté de chercheurs et par un nombre élevé de plateformes.
  • Libre accès : le projet s'inscrit dans une politique du libre accès en donnant accès gratuitement au travail de transcription, traduction et enrichissement des épigrammes, mais également l'institution du code de notre plateforme comme open-source, de façon à faciliter la réalisation de projets similaires au nôtre, et de mutualiser les expertises techniques.

Ce projet entend répondre à plusieurs objectifs :

  • Euristique : mettre en évidence les relations intertextuelles entre les épigrammes. Permettre aux hellénistes de travailler avec le contenu de l’AP de façon non linéaire et d’évoluer à travers le corpus suivant des marqueurs codés (auteur, thèmes et autres mots-clés) directement inspirés des annotations marginales du manuscrit de l’AP.
  • Édition et traduction : donner accès simultanément au texte original grec (images du manuscrit à l’appui), à une nouvelle traduction française et une traduction inédite des commentaires marginaux du manuscrit de l’AP (scholies, intertitres, etc.). Cette traduction reflétera l’état des recherches récentes sur le contexte culturel dans lequel ces poèmes ont été composés.
  • Technique : concevoir une plateforme mutualisable pour la valorisation et la diffusion des textes anciens. Identification des exigences et des caractéristiques pour la création d’une plateforme destinée à l’édition critique.
  • Philologique : renouveller l'approche philologique de l'Anthologie en offrant à l'usager un espace de lecture et d'édition des épigrammes.

Connexion