Nicolas Sauret

Edit lead

Nicolas is a PhD candidate at University of Montreal and at the University Paris X. His research focuses on the concept of “editorialization” and the impact of digital notational apparatuses on the production and dissemination of knowledge.

His PhD research intersects with his work at the Institut de recherche et d'innovation du Centre Pompidou (IRI) as a research engineer and project manager (2009-2016). Since 2011, at IRI and now at the Canada Research Chair on Digital Textualities, he co-organises the international seminar series Écritures numériques et éditorialisation, in collaboration with the journal Sens Public and the DICEN-IDF lab.

He worked as a documentary filmmaker and video producer in Laos and Hong Kong for six years, before co-founding the production company Inflammable Productions in Paris, which is dedicated to new media and new forms of storytelling. His work as a director has been shown in several exhibitions and festivals.

nicolassauret.net

nicolas.sauret@umontreal.ca

/en/Team/Nicolas-Sauret

Add an articleEDIT EDIT EDIT EDIT EDIT EDIT EDIT EDIT

Joëlle Le Marec et Nicolas Sauret, « Archivage de répétitions et médiations du spectacle vivant. Le cas du projet spectacle en ligne(s) », Les Cahiers du numérique, vol. 12 / 3, septembre 2016, p. 139‑164.

Cet article revient sur les résultats du programme Spectacle en ligne(s) à partir desquels une réflexion est menée sur le changement de nature de l’archive nativement numérique et de son statut culturel. La constitution d’une archive vidéo annotée des répétitions de deux spectacles vivants nous a permis d’explorer les médiations de l’archive dans le contexte culturel. Notre réflexion sur la médiation se positionne ainsi à la croisée de l’innovation institutionnelle en la matière, et des problématiques scientifiques liées à l’archive numérique. À travers les expérimentations d’éditorialisation de l’archive, menées lors du projet, l’article introduit l’idée que l’archive nativement numérique n’accède au statut d’objet culturel qu’au travers de ses usages, lors de la génération des formes intermédiaires propre à l’éditorialisation de l’archive.

EDIT EDIT

Log in